Mobilisation collective contre l’ambroisie

Depuis plusieurs années, une lutte contre l’ambroisie à feuille d’armoise s’est mise en place afin de limiter sa progression et sa pollinisation. Cette espèce invasive, fortement allergisante, déclenche chaque année, chez des milliers de personnes, des symptômes incommodants: rhinite, conjonctivite, laryngite, eczéma, utriculaire, asthme… La présence de quelques grains de pollens d’ambroisie dans l’air suffit à les déclencher.

Cette plante aime les endroits ensoleillés et sans concurrence. On l’a retrouve sur des terrains dénudés comme les chemins, les chantiers, les terrains agricoles… Pour savoir comment la reconnaître, pourquoi elle pose problème et les bons gestes à adopter lorsqu’on en trouve, cette vidée est faite pour vous !

Chacun d’entre nous est concerné pour supprimer l’ambroisie dès son apparition au printemps. Nous comptons sur vous pour limiter l’extension de cette plante nuisible à la santé. L’arrachage est le geste le plus simple et le plus radical mais ne peut pas être appliqué sur de grandes surfaces. L’utilisation des outils mécaniques (fauchage, broyage, tonte rase, …)  reste nécessaire dans beaucoup de cas. Une vigilance accrue est demandée aux propriétaires et/ou exploitants, responsables de la destruction de l’ambroisie. En cas de problème, la commune prendra directement contact avec les propriétaires et/ou occupants concernés pour  prendre les mesures adéquates.

Pour résumer, que faire si je croise de l’ambroisie ?
  • Sur ma propriété : je l’arrache !
  • Hors de ma propriété, sur un terrain public, s’il y a seulement quelques plants : je l’arrache !
  • Hors de ma propriété, s’il y a en a beaucoup : je signale la zone infestée et la commune traitera avec le propriétaire/occupant.

Mobilisation collective contre l’ambroisie